Comment se libérer de vos doutes et de vos peurs ?

N'hésitez pas à prendre rdv pour un appel découverte : https://calendly.com/lacledeletre/appel-decouverte-gratuit

Vous souhaitez en savoir plus et apprendre à vous auto-guérir : https://lacledeletre.podia.com/la-methode-dautoguerison

---------------------

Mieux comprendre notre fonctionnement pour apprendre à vivre sans doute.
On doute lorsqu'on n'accède pas à une information présente, passée ou future. Une information peut venir de 2 sources : Une information extérieure ou une information intérieure.

Douter de l’extérieur, est une attitude qui pourrait paraître juste dans le sens de ne pas accepter ce que vous entendez sans le vérifier par vous-même.
Nous nous contentons trop souvent de prendre les informations comme réelles soit parce que les personnes qui parlent ont du crédit à nos yeux : les médias, les personnes qui sont supposées avoir le savoir comme les médecins, les personnes qui ont fait des études scientifiques.
Soit par le nombre de fois que ça nous a été répété. Plus c’est répété en boucle, plus on y croit.Soit parce que ça fait longtemps qu'on y croit.
Lorsque ces informations viennent d’images ( à la télévision ou sur des photos) nous considérons qu’elles sont vraies, car nous les avons vu avec nos yeux. Il est également tout a fait possible de faire croire qu’une chose existe sans que vous ne l’ayez jamais vue. c’est le cas d’un virus.
Dans ce cas, plusieurs facteurs doivent être associés pour que l’on y croit. La répétition, les médias, la vue des personnes dans les hôpitaux et le fait que nous croyons être dans un monde soumis aux aléas extérieurs depuis que nous sommes petits.

La peur est également un facteur important pour qu’on donne de l’importance à quelque chose qu’on entend.
Douter de soi, c’est ne pas entendre l’information qui vient d’un « nous détaché » de l’expérience
C’est vouloir prendre le contrôle depuis une base de données faussées.
Nous pensons dans 95% du temps avec notre cerveau limbique qui a la particularité de nous servir des idées du passé, réchauffées, déformées, associées à de l’émotionnel.
Nous sommes en survie dans un monde d’un passé fantôme qui nous dessert en permanence.
Nos pensées ne sont pas maitrisées et ces pensées contrôlantes nous empêchent de faire des choix en altérant la fluidité de la vie.
Plus nous pensons, moins nous aurons de réponses et de discernement.
Nous avons oublié les principes fondamentaux de la magie de la vie.
Nous ne sommes pas un assemblage de pièces détachées arrivé sur Terre par hasard et soumis à tous les aléas.
Même un brin d’herbe pousse envers et contre tout entre 2 dalles de bétons sans se demander si c’est possible.
Vous n’êtes pas les victimes de votre vie et vous êtes maître à bord.
Pour être dans le vrai, il faut revenir en permanence sur le moment présent et respirer en conscience.
Au présent la quiétude peut revenir, car la vie ne se joue qu’au moment présent en réalité. C’est ce qu’on appelle le lâcher prise. Toutes les décisions prises vous créeront un nouveau chemin qui s’adaptera à votre feuille de route.
Il faut écouter son intuition et les messages de la vie qui vous indiquent la fluidité. Notre corps est en réaction comme si nous avions des raisons d’avoir peur en permanence.
Des décharges de neurotransmetteurs sont donc produites trop souvent et trop longtemps sans raison.
Rester dans la peur c’est se voir comme une victime face à un bourreau.
On ne peut être réellement victime de quoi que ce soit. Rien n’arrive par hasard.
Soit nous attirons à nous l’objet de nos peurs. C’est une création de notre égo qui veut toujours avoir raison
Soit nous vivons quelque chose de pas agréable car c’est notre chemin d’éveil. (Une maladie est là pour nous faire prendre conscience qu’il faut changer sa façon de penser ou de se nourrir par exemple). C’est donner son pouvoir à quelque chose ou quelqu’un qui va diriger nos choix de vie et limiter notre liberté : j’ai peur d’attraper un virus, j’ai peur de développer le même cancer que ma mère, j’ai peur de me faire attaquer, j’ai peur du noir.
Les peurs doivent être identifier jusqu’au bout. Posez-vous la question, « et si ça m’arrive qu’est-ce que ça fait ? " Vous vivez ce que vous devez vivre pour évoluer donc s’il y a un problème il y a automatiquement la solution.
Plus vous restez dans la peur et plus vous restez influençable et manipulable, donc vous attirez à vous des situations difficiles à vivre. "

Marie Augereau méthode d'auto-guérison kinésiologie Marion Le Troquer

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.